Taxation des géants du web à partir de 2022 par le Canada: quelles implications pour les médias traditionnels?

Le lundi 30 novembre dernier, Chrystia Freeland, la vice-première ministre et la ministre des Finances du Canada a présenté l’Énoncé économique de l’automne 2020 du gouvernement libéral. Plusieurs mesures de soutien aux petites et grandes entreprises pendant la deuxième vague ont été annoncées. Le document fait, en outre, état de mesures de soutien pour les industries les plus touchées du Canada dont l’industrie des arts et de la culture. Une des mesures ayant attiré l’attention des médias se rapporte à la taxation des géants du web à compter de janvier 2022.

Selon un communiqué de presse de l’Association de la presse francophone diffusé la semaine dernière, ces entreprises “ monopolisent 80 % des revenus publicitaires en ligne au détriment des médias, en plus d’utiliser leurs contenus sans leur offrir de compensation en retour” au Canada. Comment est-ce que nos confrères des médias traditionnels en situation de minorité linguistique accueillent les nouvelles mesures de manière général et qu’est-ce que la taxation des géants du web veut dire pour eux ? Eclairage avec Monsieur Francis Sonier, le président du conseil d’administration de l’Association de la presse francophone.