LITTERATURE – Mon père, Boudarel et moi de Aristote Kavungu

Guillaume Lorin s’entretien avec l’auteur franco-ontarien Aristote Kavungu à l’occasion de la sortie de son dernier ouvrage aux Editions l’Interligne, Mon père, Boudarel et moi.

A travers un récit qui mêle à la fiction des éléments de sa propre histoire, l’écrivain d’origine angolo-congolaise nous offre une réflexion fascinante sur la psychologie humaine et les racines de la violence et de la haine d’autrui.

Hanté par le souvenir d’un père emprisonné et torturé au Congo, Emmanuel, étudiant à Paris, trouve par hasard le portefeuille de Georges Boudarel, présumé criminel de guerre en Indochine.

Dès lors, il se met en tête de tenter de comprendre ce qui peut pousser un homme à se rendre aussi loin dans l’horreur.

Aristote Kavungu est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Un train pour l’Est, Grand Prix du Salon du livre de Toronto.