La littérature franco-canadienne va-t-elle mal?

Le Regroupement des éditeurs franco-canadiens (REFC) a été créé en 1989 dans le but de « créer une plateforme nationale permettant aux éditeurs francophones actifs à l’extérieur du Québec de faire front commun et de mener des actions concertées, tant sur le plan des politiques que sur celui de la promotion, de la distribution et du développement de marchés.

Est-ce que  l’industrie de la littérature francophone va mal?

Est-ce un problème général ou se manifeste-t-il davantage dans des lieux linguistiques minoritaires?

 

Fréderic BRISSON Directeur général du Regroupement des éditeurs franco-canadiens, répond au micro de Djénebou TRAORÉ sur CHOQ FM 105.1.