Jacques Charrette revient sur l’assemblée générale annuelle de Francophonie en fête