Démission du président Ibrahim Boubacar Keïta : quel avenir pour le Mali ?

Depuis 1968, le Mali a connu quatre coups d’état qui ont chacun transformé sa scène politique sur le plan national et ses orientations géopolitiques en Afrique et ailleurs. Cette année, dans un contexte sanitaire et économique déjà bouleversé par la pandémie de la Covid-19, le pays est secoué par de nouvelles tensions politiques.

Pour rappel, le 18 août dernier, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé sa démission et sa décision de se soumettre à la volonté de son armée en révolte – ce qui a eu pour effet la dissolution de l’Assemblée nationale et du gouvernement. La raison invoquée : éviter une escalade de violence et un bain de sang. Résultat : le pays est présentement entre les mains des forces militaires maliennes. Pour tenter de rétablir le calme, la Coopération économique des États de l’Afrique de l’Ouest (ndlr : CEDEAO) s’est mobilisée.

La présence malienne au Canada est estimée à environ un millier de personnes selon l’ambassade du Mali au Canada.

Décryptage de la situation actuelle avec Amos Yao Sani, écrivain engagé au micro de Thierno Soumare pour CHOQ FM 105.1.

Sources :

· Le Jeune Afrique : https://www.jeuneafrique.com/1030979/politique/coup-detat-au-mali-ibrahim-boubacar-keita-demissionne-sous-la-pression/

· Site de l’ambassade du mali au Canada : https://ambamali.ca/presence-malienne/