Coupe du monde 2018: Réactions depuis la France